Jean Hostache

Metteur en scène / comédien / chorégraphe / danseur / performeur

Jean Hostache est comédien, danseur, chanteur, chorégraphe et metteur en scène. Il grandit à Aix en Provence où il commence le théâtre à l’âge de cinq ans. Il découvre la danse classique aux Ballets Méditerranéens de Marseille pendant ses années lycée, et le chant lyrique dans des cours particuliers à Aix en Provence.

Arrivé sur Paris pour ses études, Jean se forme au jeu avec Marc Ernotte au conservatoire Camille Saint-Saëns, et au chant lyrique auprès de Sylvie Sulle, Florence Godfroy et Marcus Borja. Il suit un entraînement quotidien de danse à la Ménagerie de Verre et à Micadanse, et intègre en 2013 la classe de danse contemporaine inter-conservatoire de Nadia Vadori-Gauthier approfondissant une pratique somatique du mouvement en BMC (Body-Mind Centering). En parallèle de sa formation pratique, il achève une licence en études théâtrales à l’université de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, et rédige actuellement un mémoire sur « La poétisation du banal en danse contemporaine » sous la direction de Cécile Schenck. Jean a également joué sous la direction d’Olivier Py au cours d’un stage pour Hamlet Interdit, spectacle présenté à la FabricA en Avignon 2015.

Parallèlement à ses études, Jean intègre plusieurs compagnies et joue dans divers projets pluridisciplinaires. Il monte avec la Compagnie Désirades deux spectacles (Désirades et Eclipses – Fragment d’une nuit) écrits et mis en scène par Valérian Guillaume, présentés au Théâtre de Belleville, au Théâtre Ouvert, au Théâtre de la Bastille ou encore au Nouveau Théâtre de Montreuil.

Avec la Compagnie Interprélude il joue en tant que comédien et chanteur dans deux spectacles que signe Marcus Borja (Théâtre et Intranquilité), qu’ils ont l’occasion de représenter au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, au Jeune Théâtre National, au Théâtre de la Cité Internationale et au Théâtre National de la Colline. Il est également membre du collectif La Faim du Soir tard, et travaille actuellement sur une dernière création (MUES) présenté au Théâtre de l’E.N.S et au Théâtre de la Cité Internationale.

En 2016, il initie la fondation avec Garance Silve d’un collectif de danse, La Ville en Feu. Ils conçoivent actuellement avec treize interprètes une réécriture du Sacre du Printemps dansé et chanté a capella. Ils ont pu en présenter des étapes de travail en forme courtes au Théâtre de la Ville pour le festival « Danse Elargie », au studio Le Regard du Cygne pour les Spectacles Sauvages du festival Signes d’Automne, au Théâtre de la Cité Internationale pour le festival « Horizon Nécessaire », et également dans la cours du Théâtre des Abbesses pour l’ouverture de la saison en septembre 2017 du Théâtre de la Ville. Leur forme investissant des espaces peu conventionnels, est également souvent performée en milieu urbain et en extérieur de manière informelle.

Il travaille en 2016 avec Nadia Lauro et Antonija Livingstone sur une performance intitulée Les Etudes Hérétiques 1-7, présentée à la Ménagerie de Verre dans la programmation du Festival d’Automne.
Il conçoit également en 2016 un solo dansé sur La Mort du Cygne actuellement en cours de création, dont il a déjà présenté des étapes de travail à l’occasion de diverses soirées au Point Ephémère, au Théâtre du Monfort, à La Capella.

En 2017, il est lauréat Talent Adami – Parole d’acteur. Il joue en tant qu’acteur et chanteur dans La Chute de la maison, spectacle mis en scène par Jeanne Candel et Samuel Achache, présenté à l’Atelier de Paris - Carolyn Carlson dans la programmation du Festival d’Automne 2017, et qui sera repris en 2018 aux Nuits de Fourvière à Lyon, au Festival In d’Avignon, et en tournée en France en 2019. Il travaille actuellement comme interprète dans une adaptation de L’idiot de Dostoïevski mis en scène par Kenza Jernite ; comme chorégraphe pour un projet initié par Cécile Ghrenassia intitulé IRM-Party ; et comme metteur en scène sur une adaptation du Conte d’hiver de Shakespeare.
En plus de son travail à la scène, Jean est invité régulièrement à donner des stages et ateliers pédagogiques aux étudiants de Paris 3 en théâtre ou en danse, et travaille comme critique au journal Un fauteuil pour l’orchestre.

Créations La Grosse Plateforme :
Le Sacre, Mues, La Mort du cygne, Le Conte d’hiver.

Contact :
jean.hostache@gmail.com